Processus participatif du Plan régional Nature

Les défis

La nature en ville est-elle un besoin ou une utopie ? A quoi servent les espaces verts et les espaces naturels dans la ville ? Quelle place faut-il leur réserver ? Pour qui, comment, et pour quoi faire ?

L’élaboration, en Région de Bruxelles-Capitale, du Plan régional Nature est l’occasion de poser un regard sur la ville de demain et de développer une vision concertée de la place de la nature et des objectifs d’une politique de conservation de la biodiversité à Bruxelles.

Initié en 2012, ce « Plan Nature » définit les lignes directrices et les grandes priorités d’actions de la Région pour les 5 ans à venir. Outre les experts et gestionnaires en biodiversité, une telle réflexion se devait d’intégrer un vaste ensemble de parties prenantes. Du niveau politique au simple promeneur, la Région souhaitait y associer les urbanistes, paysagistes, architectes et entrepreneurs. Et répondre aussi aux attentes et aux contraintes des citoyens, des entreprises ou d’associations. La Région de Bruxelles-Capitale a souhaité la mener aussi en partenariat avec les institutions communautaires, notamment là où il est question de formation et d’enseignement.

Les solutions

C’est dans ce but qu’un processus participatif d’aide à la décision a été mis en place. Bruxelles Environnement IBGE a chargé les bureaux d’études Ecores et 21 Solutions de l’accompagnement de ce processus participatif destiné à alimenter la réflexion pour l’élaboration du Plan régional nature.

Concrètement, notre mission était de garantir la pertinence et la faisabilité des mesures proposées par Bruxelles Environnement, mais aussi l’adhésion des acteurs à même de les porter sur le terrain.

Projets

liés à la même thématique